Ce site internet utilise des cookies afin d'assurer les meilleurs services possibles, nous dépendons de ces cookies pour fonctionner correctement.

 For non French-speaking internet users: see in the lower part of the left hand column articles in English, Spanish and Italian

Vient de paraître

Nouvel ouvrage sur le "Globish"

 

20170305 new book

« le GLOBISH, l’anglais suffisant pour briller en toute situation »

Les internautes et les Editions Eyrolles le réclamaient. Le voici, il expose dans une nouvelle formulation le concept d’un « anglais suffisant », facile à acquérir, et permettant de communiquer efficacement à tout moment, partout, que l’interlocuteur et le correspondant soient Anglophones ou non.

Il incorpore toutes les observations accumulées depuis treize ans sur le sujet, et le meilleur des nombreux témoignages d’appréciation reçus.

Il se prolonge, en liaison avec un site internet gratuit, par les modules d’auto-enseignement qui avaient fait la fortune de l’ouvrage « apprenez le Globish » publié en 2005 par les Editions Eyrolles, maintenant épuisé, et ici actualisé et largement enrichi.

Bonne lecture, bon travail, et bonne progression dans la communication internationale.

Disponible en librairie, 20 €.

Suite de l'article Ultimes idées pour votre progression

Rubriques disponibles

Corrigés et audio

Vous trouverez ici le chemin vers les corrigés, écrits et audios, des exercices proposés dans les livres "Découvrez le Globish", et "Demain je parle Globish" (diffusé principalement au Québec). Cliquez ici, sur le texte présent pour y accéder.

Même des mots acceptables en anglais peuvent créer des ennuis graves: "niggardly"

Les Américains et leur langue.

Des mots à ne pas utiliser (ils ne figurent pas en globish, d’ailleurs).

En janvier 1999, David Howard, alors chef du « Office of Public Advocate » de la capitale fédérale, Washington, eut la mauvaise idée de faire apparaître le mot "niggardly" dans une conversation avec ses collègues à propos de problèmes financiers.

Parfaitement anglais, et américain, « niggardly » se traduit par « chiche, radin, pingre, ladre, mesquin, grippe-sous, grigou, regardant, parcimonieux ».

Malheureusement, le terme qui le suit immédiatement dans la plupart des dictionnaires anglais, et qui s’en rapproche un peu par orthographe, est « nigger », devenu la plus grave insulte raciale en terre de langue prétendue anglaise, et en particulier aux Etats-Unis : à ne jamais utiliser.

La levée de boucliers et la volée de bois vert conduisirent en quelques jours David Howard à présenter des excuses publiques pour un crime qui n’en était pas un. Immédiatement après, il se vit contraint de démissionner de son poste.

Le journaliste Tony Snow commenta : « David Howard s’est trouvé viré parce que certaines personnes dans le public sont des imbéciles qui
a- ne connaissaient pas la signification de « niggardly »
b- ne savaient pas comment utiliser un dictionnaire pour en trouver le sens
c- et ont en réalité demandé qu’il présente des excuses pour leur propre ignorance.

Anecdote relatée par Charlton Heston, Président de la National Rifle Association, devant le Forum de la Harvard Law School (faculté de droit à Harvard), le 16 février 1999.

Découvrez le Globish

Parlez Globish

Paru en avril 2004

Apprenez le Globish

Paru le 30 mai 2005

Demain je parle Globish

Paru au Québec

Winners speak Globish

An ebook by Elisabeth Noble

Une Anglophone de naissance consacre un livre au "Globish", facile à lire, bien documenté, plein d'anecdotes et d'observations inédites.
A commander sur www.smashwords.com

Winners speak Globish

A native English speaker wrote a book about "Globish". It is full of anecdotes, easy to read even for non Native English speakers, and it gives a fair and balanced representation of the Globish concept.
Order at  www.smashwords.com

Translations of Globish The World Over

Globish IN Globish - (GNG)

Globish IN Globish est un cours en auto-apprentissage facile à utiliser tout autant sur un ordinateur que sur n’importe quel téléphone portable muni d’une connexion à Internet. Pour l’utiliser, il vous faut être capable de lire et comprendre les 35 mots les plus communs en anglais, et donc repris en globish (les tests ont montré que ceux qui avaient quitté l’école le plus tôt possible maîtrisaient 850 mots d’anglais, ne serait-ce que parce que nous les utilisons dans le quotidien du français). Dès que vous pensez en dominer plus que 350, vous pouvez débuter au niveau que choisirez, en rapport avec votre capacité.
Les deux premières leçons vous sont offertes gratuitement  sur tout ordinateur muni d’un accès à internet.
En travaillant exclusivement en globish, vous pouvez rapidement apprendre la grammaire, et des mots nouveaux, avec leur prononciation, dans le cadre d’une histoire contextuelle. L’apprenant qui arrive au terme de Globish IN Globish devrait se trouver parfaitement à l’aise du niveaux B1-B2 attribués par le « Common European Framework of Reference for Languages » (CEFR).

Globish IN Globish - (GNG)

Globish IN Globish is an extensive self-study course in Globish that is easy to use on either any standard computer with Internet capability. To use it you must be able to read the most-common 350 words in Globish/English. Then you can begin at any point that matches your ability. Try the first two lessons now, for free, on either your mobile phone or on a computer that has Internet.
By working only in Globish, you can quickly learn both grammar, and new words with pronunciation, in a story context. The student who completes Globish IN Globish should be quite capable at B1-B2 (English) levels given by the Common European Framework of Reference for Languages (CEFR).

Éditions internationales

Corée
Corée
Les deux éditions
parues en Corée
Italie
Parution en Italie
Espagne
Parution en Espagne
Chine
Chine
Les deux éditions
parues en chine.